Deadman Wonderland

Regardez Deadman Wonderland

Résumé de la série :

Adaptation animée du manga du même nom, Deadman Wonderland suit le destin hors norme de Ganta Igarashi, collégien japonais de la ville de Nagano en l’année 2023. Accusé à tort du meurtre de toute sa classe, il est condamné à mort et envoyé à Deadman Wonderland, une prison privée construite sur les ruines de Tôkyô. Celle-ci est également un parc d’attractions qui propose à ses spectateurs des jeux sanglants dont les victimes ne sont nulle autre que les détenus. Les prisonniers sont tenus d’y participer pour survivre. En effet, ils sont équipés d’un collier qui leur injecte quotidiennement de légères doses de toxines (fatales au bout de trois jours). Le seul antidote est un bonbon qu’ils peuvent acheter à l’aide des cast points gagnés durant ces jeux. Ganta, protégé par Shiro, une fille aux cheveux et à la peau blancs, reste néanmoins hanté par le souvenir du véritable meurtrier, un individu en armure rouge au sourire dément. Il ignore toutefois qu’il a laissé une trace en lui : un cristal rouge détenteur d’un étrange pouvoir…

Critique :

Tout d’abord, il faut noter que Deadman Wonderland est une adaptation du manga éponyme réalisé par Jinsei Kataoka et Kazuma Kondô, les auteurs d’Eureka Seven. L’animé reste très fidèle au manga, retranscrivant parfaitement l’ambiance oppressante et dérangée de Deadman Wonderland malgré l’absence de certains personnages secondaires. Un scénario captivant, qui nous pousse à en vouloir toujours plus (j’ai regardé tous les épisodes en une soirée), une animation plus que soignée, des personnages charismatiques et attachants (je suis littéralement tombé amoureux de Shiro), Deadman Wonderland a tout d’un grand, un excellent animé, vous l’aurez compris. Mais attention, à ne pas mettre sous les yeux des plus sensibles, car l’hémoglobine coule à flots à grand renfort de membres tranchés, et les drames subis par les différents protagonistes sont parfois durs à supporter. Mais attention, Deadman Wonderland ne se résume pas à de simples scènes gores, et je pense qu’il fait partie des animés à ne pas rater. En espérant une seconde saison dans les mois à venir, je le conseille à tous ceux qui sont fans de la version papier, qui, à mes yeux, a une place au panthéon des mangas.

La saison 1 est terminée donc en visio illimité grâce à dailymotion et Dybex !

Maintenant place au visionnage !

Une réponse à “Deadman Wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s