Beelzebub (saison complète)

Résumé de la série :

Oga, un délinquant à la sinistre réputation, se voit confier la garde et l’éducation d’un bébé qui s’avère être rien de moins que le diable. Peu désireux d’être le tuteur du futur destructeur de l’humanité, le jeune homme tente de se débarrasser par tous les moyens de sa lourde charge…

Critique :

Comment ne pas devenir fan dès le premier épisode ? Ça démarre tout de suite très fort, dans le vif du sujet, et après un générique jouissif. Le cocktail scénaristique de Beelezbub ? Des lycéens, de la baston, une pincée de fantastique et une ambiance toujours proche du délire (les côtes de ma fille de quatorze ans et les miennes ont eu du mal à se remettre des premiers épisodes !).
Mais, indéniablement, les points forts de cette série — indispensables à une bonne comédie — sont ses personnages et son sens du rythme. Sans développer, car la galerie est impressionnante, les duos Tatsumi-Takayuki et Tatsumi-bébé Beel, accompagnés de la désopilante garde démone, Hilda et Alaindelon en seconds rôles, suffirait à faire exister cet anime ; heureusement, les créateurs ont poussé leurs ambitions plus loin, et on est souvent surpris par l’inventivité dont ils font preuve, même si certains pourront être fatigués par le côté récurrent de certains gags (Tatsumi qui ne comprend rien aux sentiments d’Aoi, et vice-versa).
Le character design est plutôt bon, notamment avec une grande variété de physiques, ce qui est assez rare dans le manga : du stéréotype de la fille de shôjo (Aoi) à la grosse brute de type shônen (Tôjô) en passant par des créatures très magical girl ou des clins d’œil à nos propres références de cinéma occidentales.
Enfin, si on ne s’ennuie jamais grâce à un tempo fort bien maîtrisé — qui évite, pour l’instant du moins, les écueils de l’hystérie ou d’un virage gnangnan —, la série ne néglige pas pour autant ses intrigues, dont la résolution finit toujours en énorme canular.
Ma seule crainte : que l’anime ne s’essouffle et qu’on ait encore droit à une fin piteuse comme c’est trop souvent le cas avec les séries non terminées en manga ou trop longues.
La saison 1 est complète donc en visio illimité en payant (sauf pour l’épisode 1 mais une inscription est obligatoire) et tout ça grâce à KzPlay !

Maintenant place au visionnage en cliquant sur l’image !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s