Mirai Nikki (saison complète)

Résumé de la série :

Yuki est un adolescent solitaire et renfermé qui préfère la compagnie de ses amis imaginaires à celle de ses camarades de classe. Son seul passe temps : un journal intime qu’il rédige sur son mobile. Mais voilà que Deus, l’une se ses créations, lui octroie le pouvoir de connaître l’avenir. Et Yuki se voit entraîné dans un jeu mortel dans lequel les participants doivent s’éliminer pour devenir le futur dieu du Temps et de l’Espace…

Critique :

Mirai nikki ou l’anime qui aurait pu être exempt de défauts. Pour ma part, j’ai difficilement accroché au début. La série hérite pourtant d’une histoire intéressante : elle n’est globalement pas parsemée de temps morts, se laisse regarder, et la conclusion est bonne (du moins si l’on ne s’arrête pas à l’anime). Alors où est le problème ? Je vous dirai ça en deux syllabes : Yuki.
Ce personnage « principal » ferait plus figure de cruche au masculin que de héros courageux auquel chaque spectateur voudrait s’identifier, comme dans n’importe quel shônen. Or ce n’est pas du tout le cas ; du moins cela ne devrait pas. Il est difficile de ne pas se sentir lassé d’un personnage incapable d’avancer par lui-même ou de faire des choix, et qui laisse toujours (ou en grande partie) les autres faire le travail, et ce tout en déposant une larme ou un cri. Je peux concevoir un type de héros débutant de cette manière, mais il est à même de penser qu’il doit évoluer progressivement. Fort heureusement ce sera le cas, mais pas sans mal, puisqu’une bonne partie de l’anime se sera déjà écoulée.
Ce que l’on retiendra sans aucun doute, c’est le personnage de Yuno. Il faut dire qu’elle n’est certes pas l’héroïne, mais elle apporte un très grand intérêt à la série du début à la fin et va en grande partie faire avancer les choses. Tant bien que vous remarquerez des choses étranges à son sujet dès le premier épisode. Vous serez même peut-être lassé également de son comportement d’amoureuse psychopathe répétitif, mais il faut dire que c’est bien négligeable si on le prend avec parcimonie.
D’une manière générale, la série sort tout de même du lot et je ne la déconseillerai pas. Malgré tout, ayant lu également le manga, je vous conseillerai de le lire avant ou, le cas échéant, de vous informer sur son dénouement, qui n’est pas différent de celui de l’anime mais se complète et ne vous laissera pas sur votre « fin ».
La saison 1 est complète donc en visio illimité en payant (sauf pour l’épisode 1 mais une inscription est obligatoire) et tout ça grâce à KzPlay !

Maintenant place au visionnage en cliquant sur l’image !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s