Que sa volonté soit faite (Saison 1 et 2)

Résumé de la série :

Keima Katsuragi est un dieu de la drague… virtuelle. Percer le cœur de pixel des héroïnes de jeux n’a pas de secret pour ce génie des jeux vidéo de simulation amoureuse, à tel point qu’il est surnommé sur internet « le dieu de la capture ». Tout se complique lorsqu’il rencontre Elsy, jolie créature venue de l’enfer, qui lui confie une mission de taille : capturer le coeur de jeunes filles  bien réelles pour renvoyer en enfer les démons qui se sont réfugiés en elles.
Pourra t-il appliquer ses plans de conquête sur « des filles en trois dimensions », qui plus est en chair et en os ?

Critique :

Une histoire simple qui sait se suivre sans trop se compliqué.
Les personnages ont chacun leur personnalité et nous font toujours un peu sourire, que ce soit le « héro » qui voit la réalité à sa manière, ou les jeunes filles qui ne se ressemblent en rien.
Les musiques importantes sont mises en évidence et sont magnifiques, tandis que les musiques dites « d’ambiance » sont, certes, moins attrayantes, mais font un ensemble qui les fait presque oublier.
L’animation, elle, frôle ( à mon avis ) la perfection, avec des changement de style de dessins qui savent rester dans l’esprit de la série. Les dessins sont d’ailleurs ce qui m’a d’ailleurs attiré l’oeil et voici où j’en suis maintenant: un fan de la série.
La saison 1 et 2 sont terminées donc en visio illimité mais payant grâce à Wakanim !

Maintenant place au visionnage en cliquant sur l’image qui ccorrespond à la saison que vous voulez voir !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s