Hyakko (série complète)

Résumé de la série :

L’école privée Kamizono est un établissement qui possède la particularité d’accueillir en son sein des élèves allant du primaire jusqu’au lycée. De ce fait, son immense structure donne du mal aux nouveaux arrivants pour s’y retrouver. Nonomura Ayumi, jeune étudiante au caractère réservé, arrive à se perdre dés le premier jour de la rentrée. Cherchant désespérément son chemin, elle fini par tomber sur une de ses camarades de classe Lizuda Tatsuki qui se trouve être, sans vouloir l’admettre, dans la même situation qu’elle. Après un long moment de marche, toutes les deux voient incrédules deux élèves sautaient du deuxième étage d’un bâtiment. C’est ainsi qu’elles font la rencontre de Torako et Suzu, également perdues mais ayant un moyen infaillible pour atteindre rapidement leur salle de classe : aller de l’avant quelque soit l’obstacle rencontré. Commence alors pour ce nouveau quatuor formé, une année scolaire placée sous le signe de l’amitié et de l’humour.

Critique :

Dans un premier temps on nous présente Hyakko comme un anime sans vraiment de fil conducteur, juste la vie de lycéennes, de filles stéréotypées, déjantées, mais qui nous font bien rire, chaque épisode étant une nouvelle histoire. Au début je pensais « ouais chouette un peu dans l’esprit de Fuli Culi je vais bien me marrer, une fille qui se prends pour un pseudo-tigre, sa copine qui est un ventre sur patte, un épisode qui s’arrête en plein milieu pour lancer un preview de 10 minutes qui n’a rien à voir avec l’épisode qui suit… Une grosse blague quoi ! Et c’était la cas pour une bonne moitié. Je m’explique :
On nous présente dès le départ une belle palette de tous les personnages types sur lesquels on peut tomber dans de nombreux mangas. L’héroïne un peu sauvage, sa copine pas bavarde mais qui s’empiffre, Tatsuki qui est hautaine et méprisante mais qui reste attendrissante, (l’insupportable) Ayumi qui couine tout le temps (la victime idéale), et d’autre encore comme l’obsédée version yuri, la photographe qui fait un sacré commerce, la fille tout droit sortie de Ring, etc… Tout ça agrémenté de bruitages divers et variés qui rajoutent un plus à l’euphorie ambiante. À chaque épisode une nouvelle aventure une fois on a une compétition entre Torako et Tatsuki bourrée de référence japonaise (sport, manga, vedette de cinéma ou chanson), un autre un relooking de 25 minutes (mais vous continuez de suivre tellement c’est drôle !!!), et je dois vous avouer j’avais franchement peur de m’ennuyer mais que nenni chers lecteurs, on se marre et bien !
En bref cette série avait beaucoup d’élément pour réalisé quelque chose, pas d’excellent mais de bon, et je ne sais pourquoi à un moment tout s’écroule.
On sort d’un univers décalé et à quelque chose de très pieds-à-terre presque dramatique : on plonge d’un coup dans le passé fort triste de l’héroïne et ça en devient presque pathétique tellement c’est cliché. Enfin à partir de là aussi bien le dessin que le scénario deviennent vraiment mauvais.
La saison 1 est terminée donc en visio illimité mais payant (sauf pour l’épisode 1) et tout ça grâce à Wakanim !

Maintenant place au visionnage en cliquant sur l’image !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s